Contactez-nous par téléphone au 04 11 92 00 09

Les nouveaux métiers de demain (vision 2030)

Article 2030

La révolution numérique est en marche et apporte son lot de nouveaux métiers. 85 % des emplois de 2030 n’existent pas encore, selon une étude publiée par Dell et l’Institut pour le futur. L’intelligence artificielle ou la robotique vont non seulement modifier profondément les métiers existants, mais aussi en créer de nouveaux dont les contours sont encore difficilement compréhensibles, comme les éthiciens ou les concepteurs psychologiques.

Pourtant, certains métiers de demain sont déjà une réalité et se développent. Robotique, data scientists, pilotes de drones civils, imprimeurs 3D, les entreprises s’arrachent ces profils dits « rares » qui ont la capacité de pouvoir couvrir de nombreux domaines d’expertise et conférer à une entreprise un avantage concurrentiel à haute valeur stratégique.

L’Ecole 5.3 fait un tour d’horizon de ce à quoi pourrait ressembler quelques-uns de ces futurs métiers. Voici quelques clés pour mieux comprendre les métiers de demain.

Les nouveaux métiers en lien avec la technologie

Les nouveaux métiers issus de la technologie
Les nouveaux métiers en lien avec technologie.

Les métiers de la data et l’Intelligence Artificielle

S’il y a bien un domaine qui explose, c’est bien la data et l’intelligence artificielle. C’est une véritable révolution avec de nombreuses applications, de l’industrie à la santé. Toutes les entreprises cherchent à tirer parti des données et de l’intelligence artificielle pour obtenir plus d’informations et optimiser leurs performances. Les compétences en matière de mégadonnées et d’IA sont très sollicitées.

Voici une liste de futurs emplois dans les données et l’IA :

  • Expert / Consultant Intelligence Artificielle
  • Expert / Consultant Big Data
  • Expert / Consultant Analytics
  • Ingénieur Data / Data Scientist
  • Analyste Décisionnel / Analyste Business Intelligence

Les métiers de la robotique et des objets connectés

Partant de loin, la France rattrape peu à peu son retard en matière de robotique industrielle. Nous recherchons des roboticiens dans les laboratoires de R&D et les bureaux d’études, ainsi que dans les lignes de production et de maintenance.

  • Concepteur de robots : Un roboticien doit maîtriser un certain nombre de domaines d’expertise. Il doit travailler sur la conception et la programmation du robot en même temps. Cela demande des connaissances en mécanique, électronique et informatique.
  • Mécatronicien : Au carrefour de la mécanique, de l’électronique et de l’informatique, les ingénieurs en mécatronique conçoivent des systèmes embarqués plus intelligents et miniaturisés. Il travaille dans le secteur de l’automobile ou de la défense et maîtrise des logiciels complexes.
  • Opérateur de commande numérique : Il ne suffit pas de concevoir des robots industriels, il faut les configurer une fois en usine. L’opérateur programmera le bras articulé en fonction de la situation de production actuelle sur la ligne.
  • Technicien de maintenance : ils doivent tout apprendre sur les machines-outils et autres opérations à commande numérique. En effet, ces derniers surveillent et entretiennent les robots industriels.

Les métiers de la réalité virtuelle et de la 3D

La réalité virtuelle offre de réelles opportunités. En effet, elle façonne la façon dont nous concevons ou simulons de nouveaux produits, des formations ou du travail à distance. Le département recrute des créatifs et des technologues.

  • Concepteur d’environnements immersifs : Mêlant réalité virtuelle, réalité augmentée et futurs hologrammes, ces designers conçoivent de nouvelles expériences utilisateurs dans des environnements immersifs, qu’il s’agisse de concevoir une boutique de luxe virtuelle ou d’envisager un nouvel espace de réunion à distance, tout reste à créer.
  • Développeur d’applications multimédia : Ce type particulier de développeur intervient dans la création d’applications mêlant texte, vidéo, image et son, telles que des bornes interactives ou des jeux sérieux. Les apports de la réalité virtuelle et augmentée apporteront un nouveau relief à ses créations.
  • Ingénieur en réalité virtuelle : Les ingénieurs en réalité virtuelle utiliseront des casques de vision stéréo ou des détecteurs de mouvement pour concevoir des systèmes de simulation, de nouvelles interfaces homme-machine. Son expertise est recherchée dans les domaines de l’automobile, de l’avionique, du transport ou du jeu vidéo.
  • BIM Manager : Autour de la maquette numérique du bâtiment, un spécialiste du BIM (Building Information Modeling) coordonnera les différents acteurs de chaque site en recueillant leurs besoins, en coordonnant les processus et en tenant compte des particularités liées au travail. Cet avatar sera ensuite utilisé pour l’exploitation et la maintenance du bâtiment.

Les nouveaux métiers du bien-être et de la nutrition

Les nouveaux métiers du bien-être et de la nutrition
Les nouveaux métiers du bien-être et de la nutrition.

Métier peu connu qui se démocratise de fil en aiguille ces dernières années, le besoin d’accompagner les personnes dans leurs démarches de changer leurs habitudes alimentaires ou d’être accompagné mentalement se fait de plus en plus ressentir. En effet, il y a moins d’un an, Le Monde a révélé par le biais d’une enquête menée par la Ligue contre l’obésité que près d’un Français sur deux (47 %) est soit en surpoids, soit en situation d’obésité. On parle même de nos jours, qu’un Européen sur deux est en surpoids.

De même, selon une étude menée par l’IFOP (Institut Français d’Opinion Publique), plus de la moitié des Français (60 %) ont le sentiment d’avoir été stressés au cours des six derniers mois en janvier 2022 contre 54 % des Français en juin 2021. Cette proportion est en hausse et ne fait qu’augmenter depuis les derniers rapports de l’IFOP.

Bien que la pandémie ait joué un rôle majeur, le stress chez les Français n’est pas une nouveauté et se transforme malheureusement même en stress chronique chez certaines personnes.

Accompagner les personnes de manière personnalisée pour transformer leur stress en énergie positive et les guider dans la quête d’un bien-être durable devient une urgence et un enjeu majeur de demain.

Conseiller en Nutrition

Un ou une conseiller(e) en nutrition possède un rôle essentiel auprès d’une large population composée d’enfants, d’adolescents, d’adultes, de sportifs et de personnes âgées.

Il agit comme un “spécialiste de la nutrition” ou “éducateur de santé”, garant du rééquilibrage alimentaire de ses prochains, il les sensibilise sur la perte de poids, les conseille, et les oriente vers des habitudes alimentaires qui vont venir pérenniser la bonne santé des personnes.

Également appelé “Coach en Nutrition”, ce dernier dresse un menu équilibré soigneusement préparé en amont en adéquation avec les paramètres et les besoins de la personne (âge, état de santé physique et morale, objectifs personnels).

Le menu équilibré établi permet le meilleur compromis alimentaire pour répondre immédiatement aux besoins d’une personne. Il détermine les quantités de chaque aliment, les combinaisons d’aliments optimales tout en prenant en compte des potentielles intolérances alimentaires.

Un conseiller en nutrition peut résoudre les troubles liés uniquement à une alimentation déséquilibrée sans déroger à la limite définie par la pathologie !

En cas de pathologie, le conseiller en nutrition se réserve le droit de rediriger la personne vers les professions compétentes telles que naturopathes, sophrologues, réflexologues, etc.

Conseiller en Gestion du Stress et Préparation Mentale

Source de diverses maladies psychologiques et physiques, le stress provoque en nous un malaise émotionnel et physique et s’attaque de fil en aiguille à notre productivité personnelle et professionnelle. Cela limite progressivement notre évolution et notre capacité à effectuer nos tâches professionnelles et quotidiennes.

Le conseiller en gestion du stress et préparation mentale a pour mission de conseiller et d’accompagner les personnes qui le consultent par le biais de techniques issues de la psychothérapie. Il les guide de manière personnalisée en utilisant divers outils de pleine santé comme la respiration ou la méditation afin d’éviter que le stress ne prenne le dessus et mène la personne au burn-out.

Bien qu’il ne soit pas un professionnel de la santé, ce conseiller dresse un diagnostic pour comprendre et apprivoiser le sentiment de stress qui vous empêche d’avancer au quotidien.

Conseiller en Naturopathie et ses variantes

Un conseiller en naturopathie met en œuvre des actions de développement des ressources personnelles (physiques, mentales, etc.) dans le but d’optimiser le bien-être d’une personne. Les conseillers en naturopathie sont des administrateurs libéraux ou des salariés principalement dans les domaines de la prévention et de l’éducation au bien-être. Il dispense une éducation portant sur la santé physique et mentale basée sur de multiples domaines d’activité.

Un conseiller en naturopathie peut :

  • Évaluer la vitalité liée à l’alimentation et à l’hygiène dans une approche préventive.
  • Mettre en œuvre des programmes de bien-être liés à l’alimentation et à l’hygiène de manière préventive.
  • Pratiquer et donner des conseils d’hygiène importants.
  • Apporter des conseils de biologie préventive pour l’adaptation à la santé.
  • Fournir des conseils pratiques sur la nutrition personnalisée.

Les nouveaux métiers pour les indépendants en freelance

Freelance
Les métiers de freelance se développent.

Le terme “freelancer” est un terme britannique désignant un travailleur indépendant, tel qu’un community manager ou un illustrateur. La différence entre un travailleur indépendant et un salarié est qu’il n’a aucune affiliation avec l’entreprise cliente. En effet, le principe des travailleurs indépendants est de travailler en freelance pour différentes entreprises.

Les freelances ont eu beaucoup de succès ces dernières années. Cette nouvelle forme de travail est en effet applicable à de nombreux domaines professionnels tels que l’esthétique, la coiffure, l’informatique et même les activités artistiques (par exemple les photographes).

Community Manager

Un community manager est quelqu’un qui dynamise une communauté en ligne. Il est généralement responsable d’une ou plusieurs marques. Son rôle est de créer, développer et entretenir des liens entre les entreprises pour lesquelles il travaille et son public cible.

Pour cela, il communique sur les réseaux sociaux, forums ou toute autre plateforme liée à la marque concernée. En effet, si certains passent leur temps avec des feuilles de calcul Excel, le terrain de jeu du CM est Twitter, Instagram, Facebook, LinkedIn, Pinterest et même Reddit.

Un bon community manager a plusieurs casquettes. Il sait s’adapter le contenu à la situation et à qui il s’adresse.

Webdesigner & Graphiste

Les graphistes ont généralement des images créatives et font preuve d’excellentes compétences en dessin. Son objectif principal est de transformer les idées en images : pour cela, il étudie la demande du client afin de l’exprimer de manière colorée. En plus d’avoir une qualité esthétique, l’image doit aussi pouvoir traduire le message formulé par le client. Aussi, un graphiste travaille sur une charte graphique : il choisit le papier, les couleurs et les mots-clés, qui seront ensuite déclinés sur différents supports.

Si la tâche d’un webdesigner peut sembler proche de celle d’un graphiste, ce dernier a en réalité un domaine de compétence plus large puisqu’il intervient dans le projet d’un client dans une perspective plus générale. En tant que tel, il ne se concentre pas sur la création de rendus visuels sur demande, bien que cela puisse faire partie de sa contribution.

La nature de son poste n’est pas aussi “opérationnelle” qu’un graphiste, car il doit faire des recherches approfondies sur un projet web et lui donner la meilleure cohérence sur le rendu final. L’objectif à long terme des concepteurs de sites Web est d’attirer les visiteurs sur un site Web grâce à des visuels captivants.

Consultant

Les consultants affectés aux entreprises visent à améliorer leurs opérations dans un domaine spécifique. Il conseille leurs directeurs généraux pour apporter des améliorations dans les domaines des ressources humaines, de l’organisation générale ou encore de la relation client. Il analyse leurs problèmes, élabore des solutions adaptées et accompagne leur mise en œuvre.

Les conseillers peuvent être des généralistes ou des spécialistes dans un domaine spécifique. Cependant, il agit toujours selon un processus d’expertise répondant à certains critères.

Les nouveaux métiers de l’écologie et du développement durable

Ecologie
Les nouveaux métiers de l’écologie et du développement durable.

Premiers témoins de la transition écologique, l’émergence des nouveaux métiers se développe à grande allure et la transition écologique produit notamment une transformation des métiers existants, dont la plupart doit intégrer des « briques de compétences vertes ». Par exemple, aujourd’hui, l’industrie de la construction est déjà fortement influencée par les nouveaux défis en matière de durabilité, et cette tendance devrait s’accentuer dans les années à venir.

Ingénieur en énergie renouvelable

Les énergies fossiles se raréfient et nous devons réussir à combler ce manque en réduisant la pollution et les énergies renouvelables. Les énergies renouvelables comme on le sait déjà sont encore peu répandues et leur utilisation reste faible (20% de la capacité énergétique mondiale fin 2015, selon REN21). Une carrière connexe est celle d’un ingénieur en énergie renouvelable, et il sera important de concevoir et de réfléchir à la manière dont ces sources d’énergie renouvelables seront utilisées à l’avenir.

Cultivateur urbain

Le principe est simple, des agriculteurs urbains seront actifs sur des fermes urbaines, produisant des fruits et légumes pour la population avoisinante. Le fait qu’il y ait de plus en plus de villes montre la nécessité d’y créer ces producteurs locaux. Actuellement, de grandes villes comme New York et Tokyo développent déjà ce nouveau quartier.

Guide écotouriste

C’est une carrière avec moins de défis que les deux premières, mais continuer à voyager dans le respect de l’environnement et de la culture locale est tout aussi important à l’avenir. Le tourisme est porteur de nombreux problèmes dans certains endroits et doit de plus en plus être régulé par le biais du tourisme dit vert.

Conclusion

Accélérés par la mutation technologique, les emplois ne cessent d’évoluer et ne cesseront de se transformer d’ici 2030. De nombreux domaines comme l’agriculture, le tourisme ou encore la construction participent à l’effort environnemental afin de préserver au mieux notre planète. Au-delà de la dimension écologique, le bien-être personnel et professionnel de nos prochains représente un enjeu majeur à l’heure où les taux de personnes en surpoids et en situation de stress s’accroissent de manière exponentielle.

Enfin, des secteurs comme la robotique ou l’intelligence artificielle viennent profondément modifier les métiers d’aujourd’hui pour créer les métiers de demain dont les limites sont encore à clarifier.

Cliquez sur le bouton pour obtenir plus de détails sur la Formation Entrepreneur et Marketing digital

Parlons ensemble de votre projet

Si nos formations correspondent à vos projets professionnels, contactez la "Responsable Projets" de l'École 5.3. Elle reviendra vers vous dans les meilleurs délais.
GRATUIT